Diversification menée par l'enfant : chez l'ass mat aussi ?

Publié le : 06/10/2020 15:39:32
Catégories : Conseils pratiques

La préparation des repas, collations et goûters pour les enfants que vous gardez font partie de vos tâches professionnelles quotidiennes. L'alimentation des tout-petits est un sujet important, tant pour les ass mat, que pour les parents des enfants dont vous avez la responsabilité. Certains parents font de la diversification menée par l'enfant une préoccupation constante : est-ce possible chez l'ass mat ? Comment la poursuivre chez vous ? Les experts Familidoo font le point sur ce dossier.

En quoi consiste la diversification menée par l'enfant ?

Il s'agit de proposer à l'enfant, au moment de sa diversification alimentaire, des aliments non mixés en purée ou en compote. L'enfant choisit mange ce qu'il veut, dans l'ordre qu'il veut. Il / elle prend la nourriture avec les doigts, goûte, mâche... à son rythme. Les aliments durs - viande, fruits, légumes - sont bien cuits et coupés en petits morceaux.

Le principe de la DME est que c'est l'enfant qui contrôle son appétit et s'arrête lorsqu'il estime ne plus avoir faim
. Le tout-petit expérimente lui-même de nouvelles textures, de nouvelles saveurs, de nouvelles odeurs, en manipulant lui-même la nourriture.
La DME peut démarrer vers les 6 mois de l'enfant.

Comment poursuivre la DME chez l'ass mat ?

Tous(tes) les ass mat ne se sentent pas en mesure d'assurer la DME, par manque de connaissances ou de préparation, ou par principe...
Celle-ci comporte néanmoins des avantages, à commencer par l'apprentissage du goût, de l'autonomie, et l'amélioration de la motricité fine.

Réussir la DME passe par la mise en oeuvre de bonnes pratiques :
- Ne pas commencer avant 6 mois : les tout-petits doivent être bien assis, et capables de coordonner la main et la bouche.
- Les morceaux ne doivent pas être trop petits, car doivent tenir entre les doigts, mais pas trop gros, afin d'éviter tout risque de fausse route.
- Il est généralement recommandé de donner un biberon avant le repas, afin d'éviter que bébé se précipite sur la nourriture.
- La fatigue n'est pas l'alliée de la DME : l'enfant a besoin d'être concentré sur son repas, lequel doit se dérouler dans le calme. Le tout-petit pourra, dans ces conditions, faire ses expérimentations et son repas en toute quiétude.

Avez-vous mis en oeuvre ce type de diversification alimentaire pour les enfants que vous gardez ? Quels sont les freins / les obstacles ? Faites-nous part de votre expérience.

Partager ce contenu

You must be registered

Cliquez ici pour vous enregistrer

Ajouter un commentaire